Programme de résidence


Programme de résidence

Qu’est-ce que la psychiatrie?

La psychiatrie est la spécialité de la médecine qui s’intéresse à l’étude biopsychosociale de l’étiologie, de l’évaluation, du diagnostic, du traitement et de la prévention des troubles mentaux, émotionnels et comportementaux, qu’ils se manifestent seuls ou conjugués à d’autres problèmes d’origine médicale ou chirurgicale, à toutes les étapes de la vie.

Buts généraux de la formation en psychiatrie

La psychiatrie est la spécialité de la médecine qui s’intéresse à l’étude biopsychosociale de l’étiologie, de l’évaluation, du diagnostic, du traitement et de la prévention des troubles mentaux, émotionnels et comportementaux, qu’ils se manifestent seuls ou conjugués à d’autres troubles d’origine médicale ou chirurgicale, à toutes les étapes de la vie.

Au terme de la formation, on s’attend du résident qu’il soit un spécialiste compétent en psychiatrie, capable d’exercer le rôle de consultant dans la spécialité. Le résident doit faire preuve des connaissances, des habiletés et des attitudes requises pour des soins et des services efficaces centrés sur le patient à une population diversifiée, à toutes les étapes de la vie. Le résident doit acquérir une connaissance pratique de la base théorique de la psychiatrie, y compris de ses fondements dans les sciences médicales fondamentales et la recherche.

Dans tous les aspects de la pratique spécialisée, le résident doit être en mesure de transiger avec professionnalisme avec les questions entourant le sexe, l’âge, la culture, l’ethnicité, la spiritualité et l’éthique.

Au terme de la formation postdoctorale, les psychiatres auront perfectionné un éventail de compétences spécifiques en tant qu’expert médical. En tant qu’experts médicaux, les psychiatres jouent tous les rôles CanMEDS et utilisent leur savoir médical, leurs compétences spécialisés cliniques et leurs attitudes professionnelles pour dispenser de soins axés sur le patient, à toutes les étapes de la vie, notamment aux enfants, aux adolescents, aux adultes et aux aînés, dans divers milieux, y compris, les hôpitaux, les cliniques externes et la communauté. Le rôle d’expert médical est le rôle pivot du médecin dans le cadre CanMEDS.

Buts généraux du programme de résidence

Les objectifs de la formation en psychiatrie
Programme d'enseignement

Programme d’études

Ce programme de résidence est d’une durée de cinq ans.
La durée du programme de formation n’excède pas les standards du Collège royal.

Le programme d’enseignement se déroulent dans les différents milieux hospitaliers. Des blocs de cours sont offerts tous les mercredis. Les R1 et R2 sont libérés toute la journée et à partir de R3, les résidents sont libérés le matin. Téléchargez la grille des cours 2017-2018.

L’acquisition des connaissances est le principal objectif du programme d’enseignement. En cinquième année, un séminiaire (ÉCOS) de préparation à l’examen du Collège royal est offert aux résidents.

Dans les établissements du réseau hospitalier, des clubs de lecture sont offerts sur une base hebdomadaire, ainsi que des différents séminaires (entretien diagnostic au miroir, étude de cas complexes, formation médicale continue, conférences, colloques, réunions, etc.).

Une formation OMEGA pour la sécurité des résidents est offerte en R1 et R3.

Des formations pédagogiques obligatoires sont offertes par le vice-décanat aux études médicales postdoctorales :

  • ACLS
  • Pédagogie – formations de base et avancée
  • Éthique transfert des patients lors de la garde
  • Situation d’urgence en médecine interne
  • Gestion médicale de la pratique
  • ALDO-Québec
Programme de formation

Le programme de formation répond aux nouvelles exigences de formation du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada depuis juillet 2008.

Juniorat Séniorat
Première année
(R1)
Deuxième année
(R2)
Troisième année (R3) Quatrième année
(R4)
Cinquième année (R5)

10 périodes de tronc commun de médecine

2 périodes de médecine familiale en région

1 période de médecine d’urgence

1 période de médecine familiale – désintoxication

2 périodes de neurologie (idéalement une de neuroradiologie)

1 période de stage de nuit

3 périodes au choix (recherche, pédiatrie, gériatrie, soins palliatifs, endocrinologie, clinique de la douleur, etc.)

 et

3 périodes de psychiatrie d’interface (urgence psychiatrique, soins de collaboration, consultation-liaison)

13 périodes de psychiatrie générale adulte

6 à 7 périodes de pédopsychiatrie

6 à 7 périodes de gérontopsychiatrie

3 à 6 périodes de réadaptation

3 à 6 périodes de consultation-liaison

2 à 4 périodes en psychiatrie des toxicomanies

1 à 3 périodes en soins de collaboration

13 périodes de stages optionnels

1. Au cours du séniorat (R4-R5), trois périodes doivent être effectuées en région. Ces périodes peuvent être comptabilisées, le cas échéant, dans les stages sélectifs ou optionnels.

2. Trois périodes maximum peuvent être effectuées hors Québec.

Exigences de la formation – Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada

Formations longitudinales

Réadaptation

Objectif :

Dès le début de sa résidence 2, le résident choisit quelques patients souffrant de schizophrénie ou de maladies affectives bipolaires avec manifestations psychotiques suivis dans une équipe interdisciplinaire et il est supervisé à la fois par son maître de stage et par la communauté de pratique académique de la réadaptation psychiatrique à l’Université de Montréal. À la fin de son suivi, le résident doit présenter un essai de quelques pages sur ses cas suivis.

Un bloc de cours de Réadaptation de 45 heures en résidence 2

Un stage obligatoire de réadaptation de trois à six périodes durant le séniorat (R4-R5), préférablement dans une équipe de suivi intensif en équipe combiné à des stages en hôpital de jour, ou en psychiatrie légale.

Balises suivi réadaptation_2018

Enseignement réadaptation

Psychothérapie

Objectif :

Le résident comme thérapeute principal (maîtrise), quatre majeurs (TCC, psychodynamique, familiale, soutien). Un minimum de 100 heures par type de psychothérapie qui inclut la formation théorique, les heures de supervisions et les heures de thérapie.

Le résident comme co-thérapeute (compétence) (interpersonnelle, groupe, DBT). De 25 à 50 heures pour chaque type de psychothérapie qui inclut la formation théorique, les heures de supervisions et les heures de thérapie.

Le résident exposé (familiarisation) (pleine conscience, psychodynamique brève, entrevue de motivation, relaxation). De 10 à 25 heures pour chaque type de psychothérapie qui inclut la formation théorique, les heures de supervisions et les heures de thérapie.

Même si la majeure partie de la formation en psychothérapie s’effectue à l’intérieur des stages, les résidents sont libérés une demi-journée par semaine pour compléter leur formation.

À la fin de la formation en psychothérapie, les résidents auront reçu 1200 heures de formation en psychothérapie et se qualifieront pour le titre de psychothérapeute.

Portfolio_Psychotherapies 

Guide du résident – Psychothérapie

Fiche d’évaluation – Psychothérapie supervisée

Liste des superviseurs de psychothérapies-2017

Liste des superviseurs de psychothérapies_Pédo 2017

Modes d'évaluation

Les fiches d’évaluation des stages cliniques, des psychothérapies, des examens oraux sont utilisées de façon systématique. L’acquisition des connaissances et l’apprentissage des techniques sont régulièrement évalués au cours des activités académiques, particulièrement par des examens oraux cliniques structurés auxquels les résidents doivent se soumettre deux fois par année tout au long de leur formation.

canmed

Comités et sous-comités

Mandats du comité et des sous-comités

Calendrier des réunions 2019-2020

Comité de programme

Le comité de programme est responsable de tout ce qui concerne la formation, l’assignation de stage, l’assurance de la qualité du contenu des stages et du curriculum académique, que ce soit les cours ou les activités d’enseignements hospitalières, de la formation en psychothérapie et de la formation en recherche.

Directrice du programme
Anne-Marie Bouchard Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel
Directeur adjoint
Simon Poirier CIUSSS de l’Est-de-l’île-de-Montréal

  • Institut universitaire en santé mentale de Montréal (IUSMM)
Coordonnateurs locaux
Lison Gagné CIUSSS Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

  • Hôpital Notre-Dame
François Noël CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal

  • Institut universitaire en santé mentale de Montréal
  • Hôpital Maisonneuve-Rosemont
Eva-Flore Bui-Xuan CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal (volet psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent)

  • Hôpital en santé mentale Albert-Prévost
  • Hôpital Rivière-des-Prairies
Rahel Wolde-Giorghis CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal (volet adulte)

  • Hôpital en santé mentale Albert-Prévost
Clairélaine Ouellet-Plamondon CHUM
Marie-Pier Larrivée Hôpital Sainte-Justine

Directrice – Surspécialité Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent

Catherine Chartrand-Poirier Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel
Représentants de sous-comités
Amal Abdel-Baki Recherche et Érudition
CHUM
Joanne Cyr Psychothérapies

CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal

  • Institut universitaire en santé mentale de Montréal
Doris Clerc en remplacement de Gabrielle Crépeau-Gendron (congé de maternité) IUGM
Représentants de l’ARPUM
Anakim Gallant Déléguée au COPE (mandat de 2 ans 2019-2021)
Marissa Bouchard-Boivin Résidente junior élue par ses pairs
Émile Poulin Résident sénior élu par ses pairs
Invité
François Lespérance Directeur du département universitaire
CIUSSS Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

  • Hôpital Notre-Dame
Sous-comité d'évaluation

Le sous-comité d’évaluation regroupe les coordonnateurs des sites hospitaliers et un résident nommé par ses pairs assure le suivi des évaluations de stages des résidents, des examens oraux, des évaluations de psychothérapies et de la recherche. Il s’assure que chacun des résidents poursuit son parcours longitudinal conformément aux exigences du Collège royal. Lorsqu’un résident est en difficulté, le sous-comité élabore un plan de soutien à la réussite et s’assure de son application.

Directrice du programme
Anne-Marie Bouchard Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel
Directeur adjoint
Simon Poirier CIUSSS de l’Est-de-l’île-de-Montréal

  • Institut universitaire en santé mentale de Montréal (IUSMM)
Coordonnateurs locaux
Lison Gagné CIUSSS Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

  • Hôpital Notre-Dame
François Noël CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal

  • Institut universitaire en santé mentale de Montréal
  • Hôpital Maisonneuve-Rosemont
Eva-Flore Bui-Xuan CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal (volet psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent)

  • Hôpital en santé mentale Albert-Prévost
  • Hôpital Rivière-des-Prairies
Rahel Wolde-Giorghis CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal (volet adulte)

  • Hôpital en santé mentale Albert-Prévost
Clairélaine Ouellet-Plamondon CHUM
Marie-Pier Larrivée Hôpital Sainte-Justine

Directrice – Surspécialité Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent

Catherine Chartrand-Poirier Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel
Représentant de l’ARPUM
 William D. Pelletier Résident 3  – Représentant des résidents
Sous-comité de programme élargi

Le sous-comité de programme élargi regroupe les coordonnateurs locaux des sites hospitaliers, les responsables des blocs de cours, les responsables des groupes de travail et trois à quatre résidents siégant au comité de programme et au sous-comité d’évaluation. Son mandat est de réviser l’ensemble de notre offre de service, au niveau des cours, de la formation en psychothérapies et des stages à la lumière des nouvelles exigences du Collège royal.
Les responsables des blocs de cours (ex. gérontopsychiatrie) sont aussi responsables de l’offre de stages dans les domaines correspondant au cours. Ces groupes de travail ont le mandat de réviser l’offre de service au niveau des stages et au niveau des cours qui leur correspondent. Le responsable du groupe de travail des psychothérapies participe aux travaux du comité de programme.

Ce sous-comité est composé des membres du comité de programme, du sous-comité d’évaluation, des responsables des blocs de cours et des responsables des groupes de travail.

Responsables des groupes de travail

Psychiatrie générale Rousseau, Anne-Marie CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal

  • Hôpital en santé mentale Albert-Prévost
Soins de collaboration vacant
Psychiatrie des toxicomanies Simon Dubreucq CHUM
Consultation-liaison Laury Chamelian CHUM
Desjardins, Monique CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal

  • Hôpital en santé mentale Albert-Prévost
Réadaptation Amal Abdel-Baki CHUM
Interventions psychiatriques à l’urgence (gardes) Stéphane Proulx CIUSSS Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

  • Hôpital Notre-Dame
Cours

(refonte des cours aux juniors R1-2)

Amal Abdel-Baki CHUM
COURS

(refonte des cours aux séniors R3-4-5)

Simon Poirier CIUSSS de l’Est-de-l’île-de-Montréal

  • Institut universitaire en santé mentale de Montréal (IUSMM)
Sous-comité de sécurité

Le sous-comité de sécurité et d’évaluation des milieux de stages se réunit au moins deux fois par an et étudie les rapports des résidents coordonnateurs des différents milieux de stages au niveau académique et au niveau de la sécurité des résidents à l’intérieur de chacun de ces milieux.

Membres du comité de programme
Membres du sous-comité d’évaluation
Résidents-coordonnateur des différents milieux au moment de la réunion
Sous-comité d'admission

Le sous-comité d’admission est en lien avec le CaRMS.

Il comprend le sous-comité d’admission restreint qui comprend la directrice du programme, le directeur du département universitaire, trois professeurs et trois résidents. Il a la responsabilité d’évaluer les dossiers des candidats à notre programme.

Le sous-comité d’admission élargi, présidé par la directrice du programme, regroupe l’ensemble des évaluateurs (professeurs et résidents) qui vont procéder aux entrevues de groupes et individuelles. À la fin des journées d’entrevues, les évaluateurs se réunissent pour établir conjointement avec la directrice du programme une liste de classement qui est envoyée au CaRMS. Le sous-comité d’admission élargi révise aussi périodiquement le processus d’évaluation et d’admission des candidats (dernière révision à l’automne 2012).

Sous-comité de la recherche et érudition
Responsable : Amal Abdel-Baki CHUM

Le sous-comité de recherche et d’érudition structure, planifie et veille au bon déroulement des activités de recherche et d’érudition des résidents.

  • Stages d’initiation à la recherche (RI)
  • Trajectoire de recherche (projet-pilote au CHUM)
  • Projets d’érudition
  • Accompagnement et mentorat des résidents impliqués en recherche
  • Évaluation des demandes de libération des résidents pour des activités de recherche
  • Développement d’un guide de recherche et d’érudition (en développement)
Sous-comité de psychothérapie
Responsable : Joanne Cyr CIUSSS de l’Est-de-l’île-de-Montréal

  • Institut universitaire en santé mentale de Montréal (IUSMM)

Le sous-comité de psychothérapie structure, planifie et veille au bon déroulement de l’enseignement des psychothérapie dans notre programme.

  • Cours de psychothérapie
  • Mise à jour d’une liste des superviseurs de psychothérapie
  • Développement d’un guide de psychothérapie pour les résidents
  • Développement de fiches d’évaluation pour la supervision de psychothérapie, spécifiques selon les modèles de psychothérapie
  • Suivi annuel du carnet de route (LogBook) de psychothérapie des résidents
  • Organisation d’une journée annuelle de formation en psychothérapie

Soulignons que cet enseignement se déroule de façon longitudinale.

Sous-comité de l'enseignement et évaluation des compétences
Responsable : Anne-Marie Bouchard Directrice du programme

Ce sous-comité a pour mandat de planifier le virage du programme vers les Compétences par conception:

  • Révision des documents produits par le Comité de spécialité de psychiatrie du CRMCC
  • Cartographie du programme
  • Planification de la formation professorale
  • Préparation à l’implantation de Comités de compétences (2)

Implantation de la CPC prévue en juillet 2020

La Recherche

Trajectoires de recherche possibles :

Au cours de votre résidence en psychiatrie :

Stage d’initiation à la recherche durant le R1 (2 périodes)

Stage optionnel de recherche à titre de résident sénior

Programme de clinicien-chercheur du Collège Royal

En parallèle de votre résidence :

Maîtrise

Doctorat

Pour information générale concernant la recherche dans le programme de résidence en psychiatrie, communiquer le responsable du sous-comité de la recherche :