La recherche

Journée de la recherche 2018

Conférenciers invités :

Serge Marchand, PhD

Directeur scientifique FRQS 

Professeur-chercheur à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke, Serge Marchand, mène des projets de recherche sur les mécanismes neurophysiologiques responsables du développement et de la persistance de la douleur chronique.  Il est l’auteur d’une centaine d’articles scientifiques sur le sujet et il a prononcé plus de 100 conférences dans des congrès internationaux.


Julie Carrier, PhD

Vice-rectrice associée à la recherche et aux études, Université de Montréal

Les travaux de recherche de Julie Carrier ont permis de mettre au jour plusieurs mécanismes clés des effets du vieillissement sur le cycle éveil-sommeil ainsi que les conséquences de ces modifications sur la santé physique et cognitive. Mme Carrier a créé le Réseau canadien sur le sommeil et les rythmes biologiques, qui regroupe plus de 19 universités canadiennes.

Antoine Boivin, MD, PhD

Codirecteur du Centre d’excellence sur le partenariat avec les patients et le public
Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur le partenariat avec les patients et le public

Antoine Boivin est médecin et chercheur à l’Université de Montréal. Son programme de recherche porte sur l’engagement des patients et du public dans l’organisation des services, l’élaboration des politiques publiques et la recherche.

Robert-Paul Juster, PhD
Stagiaire postdoctoral récipiendaire de la bourse Banting
Université Columbia, Département de psychiatrie / Division du genre, de la sexualité et de la santé

Dr Juster évalue le stress chronique dans diverses populations en utilisant des méthodes transdisciplinaires. Son travail actuel se concentre sur le sexe, le genre et la sexualité en relation avec la physiologie du stress et la santé mentale tout au long de la vie.

 


 

 

recherche

La recherche au Département de psychiatrie couvre un vaste ensemble de thématiques allant des troubles de santé mentale les plus communs (dépression, anxiété) à ceux moins fréquents mais très sérieux (psychoses, autisme), et elle comprend une approche développementale de la grossesse à la vieillesse. Les activités de recherche visent tant les individus que leurs milieux de vie et comprennent autant la description et la compréhension des mécanismes que la prévention et l’intervention, et ce, de la cellule à la cour d’école. L’ensemble de ces activités sont menées par nos professeurs-chercheurs auxquels se joint la direction de la recherche au département.

Le Département de psychiatrie compte plus de 75 chercheurs, dont une douzaine des professeurs chercheurs Ph. D. qui se consacrent à la recherche à temps plein, plusieurs chercheurs cliniciens et des chercheurs d’autres départements de l’Université et d’autres établissements. Collectivement, les chercheurs du Département de psychiatrie ont produit près de 300 publications en 2013-2014.