Chaires et fonds

Chaires en psychiatrie

Grâce à la contribution des donateurs individuels et corporatifs, le Département de psychiatrie compte plusieurs chaires et fonds dédiés à l’avancement de la connaissance médicale et scientifique. Le Département de psychiatrie et la Faculté de médecine de l’Université de Montréal remercient l’ensemble des donateurs et des donatrices pour la confiance témoignée.

Chaire Eli Lilly Canada de recherche en schizophrénie
Titulaire : Stéphane Potvin, Ph. D.
– Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal
– Institut universitaire en santé mentale de Montréal
Visitez le site

La Chaire Eli Lilly Canada de recherche en schizophrénie, créée en 2003, se consacre à la détection et au traitement de la maladie dès ses premières manifestations. Les travaux de recherche ont également pour objet la pharmacologie, la neuropsychologie cognitive, l’imagerie cérébrale, l’approfondissement des échelles d’évaluation, l’étude du sommeil, les psychothérapies cognitivo-comportementale et psychoéducative.

Selon le Dr Emmanuel Stip, psychiatre-chercheur à l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal, directeur du Département de psychiatrie de l’Université de Montréal et  l’ancien titulaire de la chaire, « l’enjeu essentiel est de développer une recherche fondamentale et clinique, véritablement multidisciplinaire, qui utilisera la technologie mise en œuvre pour l’élaboration clinique des nouveaux psychotropes ».

Chaire de recherche du Canada sur le sommeil
Titulaire : Dr Jacques-Yves Montplaisir
Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal
Visitez le site

L’objectif de la chaire est d’élaborer des méthodes de diagnostic des troubles du sommeil, de mieux comprendre les réactions du corps à ce type de problèmes et de mettre au point de nouvelles approches thérapeutiques pour les résoudre et réguler les rythmes biologiques.

Le Dr Jacques-Yves Montplaisir, professeur titulaire au Département de psychiatrie de l’Université de Montréal et titulaire de la chaire depuis 2001, est un adversaire acharné des troubles du sommeil. Il s’est attaqué avec beaucoup de succès à des troubles comme le syndrome des apnées du sommeil (arrêts respiratoires répétés), la somnolence diurne et le syndrome d’impatiences musculaires. Il a également découvert que l’activité cérébrale pendant le sommeil permet de localiser le foyer primaire de l’épilepsie et de poser un diagnostic précoce de la maladie d’Alzheimer. Respecté partout dans le monde, il est un des rares chercheurs à connaître ce domaine à fond.

Chaire  de recherche IRSC sur la santé mentale des femmes et des hommes
Titulaire : Sonia Lupien

 

La Chaire de recherche des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) sur la santé mentale des femmes et des hommes s’intéresse aux nuances entre les hommes et les femmes. La principale mission est de mieux documenter les aspects biologiques et psychosociaux qui contribuent aux différences sexuelles observées par rapport à la vulnérabilité à différents problèmes de santé mentale.
Par le biais d’études scientifiques portant sur les causes et les conséquences du stress chronique, de bourses de recherche pour les étudiants gradués et sous-gradués, la Chaire de recherche IRSC sur la santé mentale des femmes et des hommes vise également à assurer une relève de qualité dans l’étude des déterminants biologiques et sociaux associés aux différences sexuelles par rapport à la santé et au bien-être.
Enfin, la Chaire de recherche IRSC sur la santé mentale des femmes et des hommes se consacre au transfert de connaissances scientifiques dans la communauté.

Chaire Pfizer – Bristol-Myers Squibb – SmithKline Beecham – Ely Lilly en psychopharmacologie
Titulaire : Dr Simon Warby

Visitez le site

Le programme de recherche de la chaire porte sur le traitement des maladies psychiatriques, de préférence le traitement des troubles affectifs, anxieux ou psychotiques. Il peut s’agir de recherches fondamentales ou cliniques. La recherche contribue au développement de la psychopharmacologie dans l’ensemble du Département de psychiatrie à l’Université de Montréal.

Chaire de psychiatrie légale et d’éthique biomédicale Philippe-Pinel
Titulaire : David Norman Weisstub, Ph. D.
Visitez le site

La chaire vise à faire avancer la recherche et la réflexion en matière de médecine légale et d’éthique biomédicale : favoriser les nouvelles connaissances dans les champs de la psychiatrie et du droit; diffuser ces nouvelles connaissances dans d’autres départements et facultés par l’organisation de colloques et par des publications; accroître les connaissances dans le domaine en constituant des banques de données spécialisées ou en y adhérant; participer à la concertation horizontale entre les facultés de médecine et de droit en matière d’éthique sociale; jouer un rôle d’expert dans les dossiers médicolégaux et développer en ce sens des expertises scientifiques par des consultations et des échanges d’informations scientifiques.

Chaire de recherche Marcel et Rolande Gosselin en neurosciences cognitives fondamentales et appliquées du spectre autistique
Titulaire : Dr Laurent Mottron
Visitez le site

La chaire supervise une équipe multidisciplinaire de scientifiques constituée pour promouvoir la recherche, approfondir les connaissances du trouble envahissant du développement, déterminer si les enfants autistes peuvent utiliser les facilités qu’ils ont en écriture pour améliorer leurs compétences en expression orale, sensibiliser le public à l’autisme et en faire mieux comprendre l’aspect médical. La Chaire de recherche Marcel et Rolande Gosselin en neurosciences cognitives fondamentales et appliquées du spectre autistique permettra de réaliser des types de recherches que les organismes externes sont peu enclins à soutenir financièrement.

Fonds de dotation du département

Le Fonds de dotation du Département de psychiatrie de l’Université de Montréal a été créé pour promouvoir et financer des activités de recherche et de formation auprès des professeurs et des résidents du département.

Instauré au printemps 1999, ce fonds permet au département d’appuyer financièrement des projets de recherche clinique et fondamentale dans ses champs d’activités, de donner des bourses de fellowship à des résidents et de soutenir la formation continue des professeurs. Ce fonds sera un outil essentiel pour l’évolution à long terme du Département de psychiatrie.

Objectifs du Fonds

1. Les objectifs généraux du Fonds de dotation sont les suivants :

  • subventionner des activités de recherche clinique et fondamentale au sein du Département de psychiatrie;
  • soutenir les activités de formation des résidents du Département de psychiatrie;
  • financer les activités de formation des professeurs du Département de psychiatrie.

2. Les objectifs particuliers du Fonds tels qu’ils ont été déterminés par ses fondateurs sont les suivants :

  • contribuer au financement de projets de recherche clinique ou fondamentale;
  • contribuer à l’établissement d’un nouveau chercheur ou d’un groupe de chercheurs;
  • contribuer aux activités de formation pour les résidents et les professeurs;
  • contribuer à la formation complémentaire de résidents ou de professeurs.

Admissibilité

Les professeurs, chercheurs et résidents du Département de psychiatrie peuvent soumettre leurs projets au Fonds de dotation, qui évaluera le bien-fondé des dossiers.

Dans tous les cas, en acceptant un financement du Fonds de dotation du Département de psychiatrie, les candidats doivent s’engager à réaliser leur projet totalement ou partiellement dans un établissement affilié à l’Université de Montréal. Ils devront aussi faire parvenir au comité d’attribution un résumé des résultats obtenus ainsi qu’un compte rendu de l’utilisation des sommes allouées. Les publications qui découlent des projets subventionnés devront mentionner que l’aide financière provient du Fonds de dotation du Département de psychiatrie.

Les projets soumis devront contenir les renseignements suivants :

  • la description du projet;
  • les retombées du projet sur la pratique de la psychiatrie, sur le Département de psychiatrie et sur le parcours du candidat;
  • les publications et activités de recherche clinique ou fondamentale récentes du candidat;
  • le budget estimé;
  • la description des ressources complémentaires.

Sélection des projets

Le comité d’attribution tiendra compte des éléments suivants dans la sélection des projets :

  • la pertinence et la valeur du projet;
  • le potentiel à long terme d’un résident, d’un professeur ou d’un chercheur à contribuer au développement du Département de psychiatrie;
  • l’influence du projet sur la recherche en psychiatrie ou sa contribution à l’avancement de la discipline.

Fonds Monique-Gaumond pour la recherche en maladies affectives

Fonds Monique-GaumondLe Fonds Monique-Gaumond pour la recherche en maladies affectives, créé en 2002, vise à décerner annuellement un prix à un chercheur ou à un étudiant pour l’excellence de sa démarche de recherche clinique axée sur les différents aspects des maladies affectives.

Sont admissibles au « prix Monique-Gaumond » les membres du Département de psychiatrie de la Faculté de médecine et leurs étudiants ou collaborateurs à une équipe de recherche du département selon deux catégories :

  • catégorie 1 : étudiants au doctorat et résidents;
  • catégorie 2 : étudiants au postdoctorat ou chercheurs en début de carrière.

Les candidats doivent soumettre une communication scientifique, réalisée pendant l’année universitaire en cours, sous forme d’affiche dont ils sont les premiers auteurs.

Pour plus de renseignements, télécharger la brochure.

Le Fonds Monique-Gaumond pour la recherche en maladies affectives permet d’appuyer les chercheurs qui nous aident à comprendre et à traiter les maladies affectives, qui touchent un nombre de personnes sans cesse grandissant.

La Bourse de recherche Monique-Gaumond s’adresse à un clinicien-chercheur, à un chercheur ou à un stagiaire postdoctoral afin de souligner l’excellence de sa démarche de recherche clinique ou fondamentale dans le domaine des maladies affectives. Les candidatures sont évaluées par un comité de pairs en fonction de la pertinence et de la qualité du plan de recherche sur les maladies affectives pour les trois prochaines années. Voir bourse et prix décernés.

 

Fonds Maria et Georginia Daoussis

Le donateur souhaite aider l’Université de Montréal dans la réalisation de sa mission d’enseignement et de recherche. La filière enseignement, recherche et formation constituent le fondement de l’excellence à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. La Faculté forme plus de la moitié des professionnels de la santé au Québec. La qualité de la formation médicale renforce la démarche clinique, influence la prestation des soins et la santé des populations. La Faculté de médecine« fait école» et son expertise est reconnue.

La remise de revenus sur une base permanente provenant d’un fonds doté en appui à la psychiatrie pédiatrique est l’avenue que le donateur a choisie pour témoigner de son appui envers notre institution.

Le fonds Maria et Georginia Daoussis en appui à la psychiatrie pédiatrique vise le déploiement de l’excellence dans ce domaine. Les revenus du Fonds appuieront la réalisation de projets de très haute importance pour le développement de ce domaine de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. À la signature du protocole, les objectifs du Fonds sont : le recrutement, l’installation de personnel enseignant de haut calibre, l’appui financier à de jeunes et talentueux chercheurs, le dépannage d’un programme de recherche particulier, de nouvelles initiatives en enseignement, en évaluation et communications scientifiques, appui à la mise en place de programmes majeurs tels que chaires. Voir bourses décernées.

Bourse 2017

Dépôt des demandes : 5 septembre 2017
Réponse : 28 septembre 2017

Formulaire Bourse Daoussis 2017